Les 1000 premiers jours de la vie d’un enfant – Avant la conception, parlons prévention

1000PremiersJours

Emilie est ingénieur nutritionniste. Elle exerce auprès de grands groupes, mais aussi auprès des particuliers en cabinet, à Paris.

Téléchargez l'app pour participer gratuitement à son prochain Défi sur l'app !

En introduction pour la nouvelle thématique “Grossesse”, Emilie vous présente quelques recommandations simples à appliquer avant la phase de conception de l’enfant. Retrouvez chaque semaine un article #1000PremiersJours !

Les jeunes parents ont souvent le souci de bien faire concernant la santé de leur nouveau-né. Mais saviez-vous que la santé future de l’enfant se construit bien avant sa naissance ?

L’hygiène de vie des futurs parents est un facteur-clé pour donner toutes les chances au bébé à venir de naître et de grandir en bonne santé. Contrairement aux idées reçues, les hommes sont tout autant concernés que les femmes puisque les gènes de l’enfant proviennent aussi bien du père que de la mère.

Revue de quelques gestes simples et pourtant déterminants à adopter dès que l’envie de devenir parents se fait sentir !

Éviter les carences en nutriments essentiels

Il est recommandé aux couples souhaitant avoir un enfant d’augmenter leur apport en vitamine B9, aussi appelée acide folique. Cela au moins deux mois avant la conception. Ce conseil s’applique particulièrement aux femmes en vue de leur grossesse, durant laquelle les besoins en B9 augmentent de 30%. En effet, ce nutriment essentiel permet le correct développement de l’embryon.

Où trouver de l’acide folique ?

Dans l’alimentation, d’abord : les paillettes de levure à saupoudrer sur la salade ou dans les yaourts, les légumes verts, les lentilles, les pois chiches (😉) et les noix en sont riches. Néanmoins, il peut être difficile de couvrir le besoin en acide folique et donc souvent nécessaire de s’adresser à son médecin pour être supplémenté.

L’apport en certains autres nutriments doit être assuré du côté des deux futurs parents afin d’éviter des carences : cela concerne le fer, les acides gras oméga 3, la vitamine D et l’iode. Pour couvrir ces besoins, une alimentation équilibrée et variée est nécessaire. Par exemple, alterner les sources de protéines dans la semaine en consommant notamment :

  • de la viande rouge à hauteur de 500 g maximum par personne par semaine, pour sa richesse en fer
  • deux portions de poissons gras, pour leur teneur en oméga 3, en vitamine D et en iode

Surveiller son hygiène de vie

L’environnement et le mode de vie des futurs parents jouent également leur rôle sur le bon déroulement de la grossesse à venir. Avant la conception d’un enfant, il est donc recommandé aux deux membres du couple de ne pas faire varier leur poids de façon trop importante et soudaine. De surveiller leur hygiène de vie, avec une activité physique de 30 minutes par jour et une alimentation variée. Fruits et légumes représentent deux grands piliers.

En outre, il est prouvé que la consommation de tabac, d’alcool ou de drogues ainsi que le stress peuvent avoir des conséquences néfastes sur le développement de l’embryon.

L’hygiène de vie passe aussi par la limitation de l’impact des polluants environnementaux : pesticides dans l’alimentation, pollution dans les villes, substances toxiques dans les produits ménagers sont à prendre en compte quand un enfant est désiré.

Alors futurs parents, n’oubliez pas d’avoir une petite pensée pour votre enfant avant même qu’il ne soit conçu : mangez varié, bougez, et surtout… restez zen !


 

Cet article vous a plu ? Découvrez les Défis spécial Grossesse et Jeunes Mamans sur l'application Le Poids Chiche

Partager avec vos amis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *